Nouvelles et histoires

Dépistage
Diagnostic
Témoignage
Charissa Moorrees (27 ans) est une étudiante en sciences religieuses et en assistance spirituelle.
Quand elle arrive, on remarque d'emblée son large sourire et ses boucles rebondies. Elle veut raconter son histoire pour attirer l'attention des gens sur la maladie qui sommeille en elle. Elle veut porter un décolleté sur la photo... tant qu'elle a encore sa poitrine.
Traitement
Après le cancer du sein
La ministre de la Santé, Maggie De Block, souhaite qu'un plus grand nombre de patients soient bientôt admissibles au remboursement de l'oncofreezing. Pendant l'oncofreezing ou cryoconservation, les ovules, les spermatozoïdes, le tissu testiculaire ou le tissu ovarien sont congelés et stockés. Ainsi, les patients, souvent jeunes, n'ont pas à renoncer définitivement à leur désir d'enfant, avant de commencer un traitement qui peut affecter la fertilité, comme la chimiothérapie.
Amitié
Témoignage
Annette (61 ans) a été touchée par la maladie en 2012 et est toujours sous traitement, car ses marqueurs tumoraux fluctuent encore. Elle se demande si, en tant que patiente atteinte du cancer, elle peut encore espérer trouver le véritable amour.
Témoignage
Rita Volders (63 ans), ancienne téléphoniste, maman de Leen (40 ans).
L’histoire de Rita commence il y a 11 ans. Elle a longtemps hésité avant de témoigner. Mais le fait d’apporter un peu de soutien à d’autres patientes l’a convaincue.

Témoignage
Aline Declerck (24 ans) est une assistante en marketing. Elle est aux portes de la vie d’adulte et vient de trouver son premier emploi. Elle est porteuse du gène BRCA1. Concrètement : chez elle, le risque de cancer du sein est de 90 % et celui de cancer du col de l’utérus est de 60 %.
Témoignage
Lieve De Smet (43) est une institutrice et maman de Jenna (8). Son histoire commence avec le cancer du sein de sa mère. Celle-ci a perdu son combat en 2002. Un an plus tard, le diagnostic tombait pour Lieve. Jenna est sa lueur d’espoir.