L'Homme Du Mois: Danny De Schuymer (54) Manager Fruits & Légumes chez Carrefour

Carrefour lancera cet année un calendrier nue avec 12 employées qui posent. Le revenu du calendrier va intégral à notre asbl. Chaque mois de 2019 nous va éclairé L’Homme Du Mois sur notre site web. Cet mois, c’est Danny De Schuymer (54). Il est Manager Fruits & Légumes à l’hypermarché Carrefour de Sint-Denijs-Westrem.“Ma collaboratrice de département, Marleen Van Impe, a été confrontée au cancer du sein. Avec ma participation à ce shooting photos, je souhaite faire connaître son histoire.

Collègue courageuse

Le 15 avril 2008, Marleen a consulté son médecin généraliste parce qu’elle sentait une petite boule sous son aisselle. Elle a reçu comme conseil de la faire analyser sans tarder et dès le lendemain, elle passait une mammographie et une échographie. Le diagnostic était on ne peut plus clair : cancer du seinavec  métastases. La petite boule n’était pas bénigne. Marleen était sous le choc et ne savait pas comment annoncer la nouvelle chez elle. Elle est maman d’une famille de trois enfants, dont deux sourds-muets, et un de ses fils était sur le point de se marier au moment où la nouvelle est tombée. Marleen a d’abord mis son mari au courant, avant de l’annoncer à ses enfants ainsi qu’à ses collègues de travail.

Marleen a continué de travailler jusqu’au 3 mai 2008. En tant que collègues, nous étions très touchés et abattus, mais Marleen restait optimiste et son sens de l’humour demeurait intact. Elle plaisantait en nous disant qu’elle allait se faire placer une fermeture éclair dans le sein opéré. Le lendemain de cette opération, elle a vraiment beaucoup souffert, mais à l’extérieur elle se montrait toujours forte. Elle a vaillamment affronté cinq chimiothérapies et 35 séances de rayons. Pendant le traitement, elle a appris que sa fille était enceinte. Ses enfants lui disaient : ‘Maman, n’abandonne pas, bats-toi, aussi pour cet enfant’. L’heureuse nouvelle a donné un supplément de courage à Marleen, bien qu’elle se sente très malade suite aux rayons.

Un hommage

La maladie a empêché Marleen de travailler pendant un an. Plus tard, elle a également subi plusieurs opérations au coeur. Malgré cela, elle est toujours active dans notre département et n’a rien perdu de son caractère enjoué et positif. Mais la peur reste présente. Après chaque contrôle, l’attente des résultats est angoissante. Je côtoie Marleen tous les jours et je la connais assez bien, donc la nouvelle de son cancer et son expérience m’ont beaucoup touché. L’an prochain, Marleen prend sa prépension. C’est une femme tellement chouette, courageuse et optimiste que je veux ici honorer son combat et la mettre à l’honneur. J’espère que les personnes qui liront son histoire y trouveront une source de courage.

Dans ma propre famille, j’ai un cousin qui est décédé des suites d’un cancer. La femme d’un autre cousin est morte presque au même moment, d’un cancer très agressif. Après quelques semaines seulement, elle n’était plus là. Les médecins n’ont rien pu faire, hélas.

Vivre de près des épreuves comme celles de Marleen ou de membres de sa famille, ce sont des expériences qui changent votre regard sur la vie. On apprend à relativiser. Au quotidien, on a tendance à râler pour un rien, mais quand on voit comment la vie peut basculer subitement et impitoyablement, on comprend combien c’est idiot et futile. Avant, j’étais indépendant. Cela fait maintenant dix ans que je travaille pour Carrefour. J’ai une meilleure vie et j’ai appris à en profiter. Et le fait d’avoir côtoyé des personnes qui ont vécu avec le cancer a encore renforcé mon état d’esprit. Je prends plus de plaisir dans mes temps libres et j’essaie de mener une vie moins matérialiste. J’apprends à mes enfants que le plus important n’est pas l’argent, mais la santé.

Sport et nourriture saine

Pour prendre soin de ma santé et de ma condition physique, j’ai toujours fait beaucoup de sport. Avant, je jouais au foot, mais après deux opérations du genou, je me suis mis au vélo. Je suis un passionné. Cette saison, j’ai déjà parcouru 11.500 kilomètres. J’ai toujours fait attention à mon alimentation. Aujourd’hui, je suis encore plus attentif à manger beaucoup de fruits et légumes, peu d’aliments gras, peu de viande. Je mange souvent du poisson. Et des pâtes, bien sûr, pour les hydrates de carbone. On en a besoin quand on fait beaucoup de sport. Et je bois peu d’alcool. Cette discipline ne m’empêche pas de profiter d’un bon repas de temps en temps, et je ne me prive pas d’un verre de vin ou d’une bière brune.

J’espère que les gens seront très nombreux à acheter ce calendrier pour soutenir Pink Ribbon. Il est important de prendre conscience de l’horrible maladie qu’est le cancer et de l’importance d’avancer toujours plus dans la recherche et la prévention. Beaucoup en guérissent, mais le cancer reste très fréquent. On peut toujours faire plus.

 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.