Art Artistic Background 1831234 1

Connaissance avec Martine (50 ans+): "Je suis une femme, une épouse, une vraie mère poule et une mamie fofolle."

Diagnostic Traitement Amitié

Je suis Martine. Cela fait plus de 50 ans que je vis pleine de joie sur cette Terre. Je suis une femme, une épouse, une vraie mère poule et une mamie fofolle. Tout le monde me connaît comme étant une pipelette, comme un livre ouvert, aventureuse, trop confiante et volatile, toujours un sourire aux lèvres et avec beaucoup d'humour mais, croyez-moi bien, aussi beaucoup de larmes. Avec mon enthousiasme et ma source d'énergie inépuisable, je peux encore alimenter toute une rue en électricité.

20180727 Kennismaking Met Martine 50 Jaar

J’ai reçu une grosse claque au visage du cancer il y a plus d'un an, ou plutôt à la poitrine. Je suis l'une de ces 1 femmes sur 8 atteintes du cancer du sein. En fait, je me sens comme une héroïne qui a sauvé sept autres femmes.

Pendant mon long trajet en train, je me suis arrêté à toutes les gares de traitement possibles. Dans la première gare, j'ai goûté vingt fois le goût très spécial de la chimiothérapie. A l'arrêt suivant, j’ai dû subir douloureusement l’extermination des restes de ma tumeur au sein en me le coupant sans pitié et en me laissant avec un peu plus qu’une demie poitrine. Sur la même table d’opération, on m’a également retiré les ganglions lymphatiques, car plusieurs dames tumeurs se promenaient déjà dans mes ganglions. Rien d’étonnant, nous étions à l’époque en période de soldes. JAu début de février de cette année, les radiations ont suivi. Je me disais : oh chouette !, j'avais une sorte de banc solaire en tête et plaisantais sur le fait que j'allais commencer ma journée de manière radieuse.

Cependant, trois tout petits points marqués sur ma poitrine platte continueront à me rappeler comment j'ai passé 21 jours de suite là-bas, seule et à moitié nue dans un bunker fermé, poussée dans une position inconfortable, afin qu'un faisceau invisible de rayons puisse exterminer de manière très ciblée mes cellules restantes dans une ultime tentative de destruction. Actuellement, je suis encore sous lourde prise de pilules, les pilules anti-hormones, pour réduire le risque de rechute. Ces pilules sont maintenant utilisées en dernier recours pour anéantir une fois de plus des cellules errantes, alors qu'elles essayent de me voler mon dernier vestige de féminité parce que j'ai un cancer du sein hormonal. Mais ça aussi est très supportable, croyez-moi. Je n'ai pas encore de moustache sous le nez, et la barbe dans le cou et sous le menton est heureusement également absente.

Ma gare de terminus n'est pas encore en vue. La tumeur a été découverte très tard, trop grosse et trop agressive, donc mon risque de rechute et / ou de métastases est apparemment très élevé. Pour moi, vivre sera pendant un certain temps aussi survivre, mais je continue à croire que les choses vont s’arranger et je continue aussi à profiter de la vie au maximum. Après la destruction de ton corps vient la reconstruction et c’est ce que je fais maintenant à part entière, en bougeant beaucoup.

J'aime aussi beaucoup écrire. Ma plume est pour moi une arme en plus pour rester debout dans cette lutte inégale. Ça compte beaucoup pour moi de recevoir l’opportunité de Pink Ribbon de mettre des mots sur ce qui est si difficile de mettre en mots, ce sentiment sans paroles de tristesse, de solitude, de douleur et d'impuissance. M'exprimer pour que vous vous y retrouviez vous-mêmes et tous vos sentiments inexprimés. C'est pour moi un privilège et un honneur de vous aider de cette manière à accepter, à faire confiance et à digérer ce que ce phénomène du cancer vous a fait. Si j’arrive à faire ça, ma mission pour Pink Ribbon sera couronnée de succès. Et n'oubliez pas, personne belle et pure que vous êtes, parce que oui, vous l’êtes : vous êtes belle, plus sage et plus mature à cause de ce que vous avez vécu.

Et : "Quand tu as le moral dans les chaussettes, fais le poirier".

Tienekevr :)

Partagez votre histoire

Voulez-vous partager votre histoire sur notre site web Pink Ribbon ? C’est possible !

Écrivez avec nous

Faire un don

Les donations de particuliers vont vers le fonds Pink Ribbon. L’argent de ce fonds est géré par la Fondation Roi Baudoin.

Donner

Devenez partenaire

Désirez-vous, en tant qu’entreprise, soutenir Pink-Ribbon? C’est possible!

Devenez partenaire