Art Artistic Background 1831234 1

Connaissance avec Mieke (44 ans): "J'aimerais beaucoup pouvoir raconter une histoire honnête et ainsi supprimer les nombreuses questions et les doutes de mes Ami(e)s pour la Vie."

Diagnostic Amitié Soin psychosociaux

Jamais je n’aurais cru devoir me présenter comme une patiente atteinte d'un cancer du sein. Mais maintenant, plus d'un an après le traitement lourd, j'ose même dire que je suis un peu fière, de pouvoir me présenter à vous, en tant que membre de « l’équipe éditoriale Pink Ribbon ». Après tout, cela signifie que je suis bel et bien là. Après toute la peur et toute l'incertitude. Après des mois sans cheveux ni énergie.

Mieke

Je suis donc Mieke Vanhuyse. Je suis avant tout maman d'une belle jeune fille un peu fofolle, Lune (15) et de Merleau (9), à la fois fougueux et affectueux, avec ses boucles d'or. Depuis 17 ans, je suis mariée à Nicolas. Avec lui, je dirige une entreprise où nous transformons d'anciens sites industriels en lieux de vie, de travail et de détente frais et durables. Nous sommes assistés dans cette tâche par une équipe de 32 personnes fantastiques. C'est en partie grâce à cette équipe que j'ai pu me concentrer pleinement sur mon traitement et que je n'ai pas eu à me soucier des projets en cours.

J'ai maintenant 44 ans et on m’a diagnostiqué un cancer du sein à l'âge de 42 ans. Deux tumeurs hormono-sensibles dans le sein droit, avec les glandes des aisselles également affectées. Heureusement, pas d'autres métastases.

J'ai reçu 20 semaines de chimiothérapie, une opération d'épargne mammaire et 33 séances de radiothérapie. Dans cet ordre et à un rythme infernal. Parce que c'est exactement ça : lourd à porter. Dans la période de traitement, vous êtes entièrement focalisé sur une seule chose : guérir. Vous pensez à peine à ce qui se passe réellement, à ce qui vous arrive. Parce qu'il n'est pas possible, il n'est pas acceptable que vous mouriez des conséquences d'un cancer.

Les mois de traitement semblent être interminables et vous ne croyez pas que vous serez à nouveau le/la même. Ou mieux, qu’un jour, vous ne serez plus dans cette course de rats oncologiques. Parce que ce qui est sûr, c’est que vous ne serez plus jamais le/la même qu'avant le diagnostic.

Et pourtant. Vous trouvez une nouvelle force, un nouveau moteur. Et ce moteur m’a conduite vers une mission claire pour moi : je veux soutenir les patientes atteintes d'un cancer du sein et leur proches et leur donner la force, je veux les apaiser, de les consoler. En partageant en partie mes expériences et en écoutant. Parce que chaque histoire, chaque cancer, même chaque cancer du sein est différent.

Lorsque je m'assois dans la salle d'attente du chirurgien mammaire pour mon examen trimestriel, je vois chaque fois une femme sortir de sa consultation, avec les yeux rougis d’avoir pleuré.

Mon petit cœur s'ouvre alors, j'ai un nœud dans la gorge et je voudrais presque instinctivement serrer cette compagne d’infortune dans mes bras. Je voudrais lui dire qu'elle est soudainement assise sur des montagnes russes émotionnelles, remplie de peur et de doutes, mais qu'après un certain temps, ce sentiment se transforme en une envie féroce de lutter, en positivisme et, surtout, en beaucoup d'amour. L'amour de votre famille, de vos (vrais) amis et - c'est nouveau - beaucoup d'amour et de compassion pour vous-même.

Lorsque j'ai moi-même reçu un diagnostic de cancer du sein il y a presque deux ans, j'ai ressenti immédiatement après cette période d'incertitude et de choc : je dois faire quelque chose à ce sujet, je VAIS faire quelque chose à ce sujet.

Avant, quand j'entendais quelqu'un me dire que X ou Y avait un cancer du sein, je balayais rapidement le sujet d’un "Oui, mais c'est l'un des cancers les plus faciles à guérir, c'est bien" (oh, à quel point je déteste cette petite phrase, aujourd’hui…), et je continuais tranquillement, ma petite vie de personne en bonne santé.

Mais une fois que je me suis retrouvée bombardé « experte », à cause mon expérience, j'ai réalisé à quel point vous êtes soudainement seul(e). Malgré le soutien de votre entourage c'est vous qui avez le cancer. Personne ne peut vous remplacer.

C’est précisément pour adoucir ce sentiment chez d'autres femmes atteintes d'un cancer du sein, que j'aimerais tellement être un soutien pour elles. Après tout, l'impact des histoires d’autres victimes est énorme. Au cours de mon traitement difficile, j'ai lu de nombreux livres et articles de femmes qui ont livré la même bataille. En lisant les larmes coulaient sur mes joues, mais c'était si bon de lire que vous n'êtes pas seul. Et bien sûr que cela fonctionne (habituellement) bien.

Je n’ai donc pas du réfléchir très longtemps à l'appel de Pink Ribbon à écrire des textes pour d'autres patientes.

Ce que j'aimerais apporter, ce n'est pas seulement le réconfort, mais aussi la compréhension des moments difficiles. Après tout, chaque patiente atteinte d'un cancer du sein traverse une période infernale qui, je pense, est parfois oubliée. Les medias, même s’ils sont bien intentionnés, montrent surtout les bons moments. Des femmes qui rient avec un foulard sur la tête ou des « likes » en réactions aux publications sur les médias sociaux. Par conséquent, en tant que patient, vous avez parfois le sentiment étouffant que vous n'avez pas le droit de pleurer ou de maudire, de jurer contre le sort. C'est pourquoi j'aimerais beaucoup pouvoir raconter une histoire honnête et ainsi supprimer les nombreuses questions et les doutes de mes Ami(e)s pour la Vie.

Et soyons honnêtes, bien sûr, cela a aussi une valeur thérapeutique pour moi. En écrivant avec et pour une organisation comme Pink Ribbon, je peux aussi me libérer de ma propre expérience. Le désir de tirer quelque chose de positif de ce long chemin peut maintenant prendre forme.

Chaleureuses salutations,

Mieke Vanhuyse

Faire un don

Les donations de particuliers vont vers le fonds Pink Ribbon. L’argent de ce fonds est géré par la Fondation Roi Baudoin.

Donner

Partagez votre histoire

Voulez-vous partager votre histoire sur notre site web Pink Ribbon ? C’est possible !

Écrivez avec nous

Devenez partenaire

Désirez-vous, en tant qu’entreprise, soutenir Pink-Ribbon? C’est possible!

Devenez partenaire