Pink Monday header 1

Votre guide pour un Pink Monday réussi

Après le diagnostic, vous avez prévenu tout le monde et suivi votre traitement. Vous êtes donc en pleine période de guérison et vous voulez reprendre le travail dès que possible, pour que tout redevienne « normal ». La reprise du travail fait partie de ce retour à une vie « normale ». Il se peut que vous ne puissiez plus tout à fait travailler comme vous le faisiez avant de tomber malade. Vous êtes plus fatiguée, vous avez peut-être du mal à vous concentrer et vous ne pouvez plus effectuer certaines tâches physiques. Mais rien n’est impossible ! Essayez de bien organiser votre retour et de communiquer le plus ouvertement possible avec votre lieu de travail. Les conseils ci-dessous vous mettront sur la voie d’un Pink Monday réussi.

Le point de vue médical.

« J’ai été heureuse de me remettre au travail, mais au début c’était très dur, je dois le dire. Je voulais passer d’une journée complète à une demi-journée de travail, mais ça n’a pas marché, car je suis toujours fatiguée. »

  • Évoquez votre situation professionnelle avec vos proches et dites-leur quand vous aimeriez reprendre le travail.
  • Demandez à votre médecin généraliste et à votre oncologue comment préparer au mieux votre reprise. Discutez avec eux du moment idéal pour ce retour au travail et de la charge de travail que vous êtes à même de gérer. Ces discussions peuvent commencer un mois avant la fin de la phase primaire du traitement.
  • Prenez rendez-vous avec le médecin du travail. Discutez avec lui des aménagements possibles qui pourraient faciliter votre retour à la vie professionnelle.
  • Renseignez-vous sur la législation relative au bien-être au travail ; ceci vous permettra de vérifier que votre entreprise l’applique correctement.
  • Par contre, retourner au travail prématurément avant la fin de la maladie ou du traitement peut avoir de graves conséquences, tant financièrement qu’en termes de droits sociaux.
  • Examinez la possibilité d’un retour progressif ou partiel au travail. Le médecin-conseil de votre caisse d’assurance maladie peut cependant vous autoriser à travailler (à temps partiel ou avec des aménagements de votre charge de travail) avec le maintien de la reconnaissance de votre incapacité́ de travail et de vos prestations maladie (partiellement).

La communication sur le lieu de travail.

  • Informez votre employeur de la date de votre retour.
  • Expliquez à votre patron comment vous vous sentez à votre retour.
  • Communiquez-lui les conseils que les médecins vous ont fournis.
  • Discutez avec lui de la charge de travail que vous pouvez assumer dans un premier temps et des adaptations qu’il peut mettre en place pour un retour optimal à votre poste de travail.
  • Discutez également de la meilleure manière d’informer vos collègues de votre retour.

Le même profil de poste ?

« J’aimais bien mon job et je partais travailler tous les jours avec plaisir. Mais aujourd’hui, je me demande parfois si j’en ai encore envie ou si je le peux encore. Je trouve cela très bizarre. »

  • Vous voulez reprendre à terme votre ancien poste ? Discutez avec le médecin du travail et votre employeur d’un planning réaliste.
  • Vous pouvez également reprendre contact avec le médecin-conseil de votre mutualité pour envisager une éventuelle réinsertion professionnelle.
  • Vous préféreriez un autre poste ? Discutez-en avec le médecin du travail et votre employeur et envisagez ensemble les possibilités.

Au travail : My Pink Monday

  • Continuez de communiquer sur votre ressenti avec votre employeur, votre médecin et vos collègues.
  • Lorsque vous reprenez le travail, n’oubliez pas que vous pourrez éventuellement prendre des congés. Il est peut-être utile de ne pas tous les prendre en même temps, mais de les répartir dans votre plan de reprise du travail.
  • Veillez à ce que votre planning établi avec votre employeur et le médecin du travail soit bien suivi.

Bon à savoir !

Les pouvoirs publics ont prévu des mesures particulières de soutien à l’emploi pour les personnes qui présentent un handicap à l’emploi permanent, notamment une intervention dans l’adaptation de l’environnement de travail. C’est le Forem qui détermine si votre patiente y a droit. Vous pouvez aussi vous adresser au médecin du travail ou au service du personnel pour savoir si votre employeur applique les principes de « disability management » : une approche professionnelle systématique et ciblée, destinée à faciliter la réinsertion des personnes présentant un handicap à l’emploi.

Conseils après le diagnostic et pendant le traitement

Faites un don

Les dons privés sont transférés dans le Fonds Pink Ribbon. Les recettes de ce Fonds sont gérées par la Fondation Roi Baudoin. Bénéficiez d'une réduction d'impôt de 60% en 2020.

Votre don

Partagez votre témoignage

Voulez-vous partager votre témoignage sur notre site web Pink Ribbon ? C’est possible !

Votre témoignage

Devenez partenaire

Vous souhaitez soutenir Pink Ribbon en tant qu'entreprise ? C'est possible !

Devenez partenaire