20160624 Chemo Kindjes Doen Het Even Goed Als Andere Kinderen

Les bébés de mamans atteintes d'un cancer se portent aussi bien que les autres

Après le cancer du sein

Dans un cas de grossesse sur mille ou deux mille, la future maman souffre d’un cancer. Heureusement, il est possible de combiner une grossesse avec un traitement contre le cancer. Interrompre la grossesse n'est donc pas nécessaire, déclare Frédéric Amant, gynécologue et oncologue à l'Hôpital universitaire de Louvain et coordinateur de la recherche sur le cancer pendant la grossesse.

Tous les traitements sont-ils possibles pendant la grossesse?

Frédéric Amant: "Le traitement doit être aussi proche que possible du traitement d'une femme non enceinte. Le cancer du col de l’utérus est la principale exception, parce que l'utérus lui-même est affecté, mais nous nous efforçons quand même de rester proches du traitement standard. Les taux de survie de la mère sont les mêmes: ce n’est pas parce que vous êtes enceinte que vous avez plus ou moins de chances de guérir d’un cancer".

Quels sont les risques pour le bébé?

«Dans le passé, les médecins préféraient attendre la naissance pour commencer le traitement, de sorte qu'ils provoquaient souvent l'accouchement plus tôt que prévu. Maintenant, nous savons que nous ne devons pas avoir peur de la chimiothérapie. Dans notre étude, nous suivons actuellement 121 enfants de mères qui ont subi une chimiothérapie pendant la grossesse. Ces résultats sont très rassurants. En fait, une naissance prématurée a plus de conséquences pour l’enfant que la chimio elle-même. Si vous attendez, pour commencer le traitement, que les organes du bébé soient bien développés, il n'y a pas de danger. Le placenta protège le fœtus contre les effets toxiques de la chimiothérapie. »

Que savons-nous des effets à long terme?

"Des recherches internationales sont en cours, et les premiers résultats sont rassurants. Nous suivons une quinzaine d’enfants, qui ont maintenant plus de dix ans, et ils s’en sortent aussi bien que les autres enfants. "

Gérer à la fois une grossesse et un cancer doit être difficile, tant psychologiquement que physiquement.

"C’est un coup dur, en effet. Les premiers entretiens sont souvent très difficiles. Mais nous constatons que, grâce à leur grossesse, les femmes se sentent souvent plus fortes : elles subissent la chimiothérapie non seulement pour elles-mêmes, mais aussi pour leur enfant. Avec un bon accompagnement et un bon soutien, il est tout à fait possible de mener de front une grossesse et la lutte contre un cancer. "

En savoir plus ? www.uzleuven.be/kanker-en-zwangerschap

Faire un don

Les donations de particuliers vont vers le fonds Pink Ribbon. L’argent de ce fonds est géré par la Fondation Roi Baudoin.

Donner

Partagez votre histoire

Voulez-vous partager votre histoire sur notre site web Pink Ribbon ? C’est possible !

Écrivez avec nous

Devenez partenaire

Désirez-vous, en tant qu’entreprise, soutenir Pink-Ribbon? C’est possible!

Devenez partenaire