Ballpen Blur Close Up 461077

Retourner au travail après le cancer du sein ?

Soin psychosociaux

La reprise du travail après un traitement contre le cancer du sein n’a rien d’évident. Katrien Biesmans est conférencière en ergothérapie à la Hogeschool PXL de Hasselt et conseillère en réinsertion chez ACT Désiron.

Pourquoi est-ce difficile de reprendre le travail après un traitement contre le cancer du sein ?
Katrien Biesmans : « Un cancer du sein est un événement bouleversant. Le traitement vous oblige à rester chez vous au moins six mois, comme dans un cocon. Il vous faut ensuite gérer le retour au monde ‘réel’ alors que la guérison totale n’a peut-être pas encore été prononcée. Cela ne facilite pas la reprise du travail. Beaucoup de femmes remettent, du reste, leur emploi en question et n’accordent plus la priorité à leur carrière, mais bien à leur santé et à leur qualité de vie. »

L’impact d’un retour au travail est-il sous-estimé ?
« Généralement pas par les femmes elles-mêmes, mais bien par leur entourage. De nombreuses femmes ayant subi un traitement contre le cancer du sein connaissent une ménopause précoce, sont plus vite fatiguées, souffrent de lymphœdèmes… Pour les employeurs et les collègues, l’impact de ces désagréments est difficile à évaluer. »

Il est toutefois essentiel de retourner travailler, non ?
« Absolument. Souffrir d’un cancer du sein, c’est comme prendre un train en marche. Ce train doit arriver à son terminus : la reprise du travail. Plus vous restez chez vous, plus ce sera difficile. Beaucoup de femmes se posent aussi des questions : quand m’autorisera-t-on à reprendre le boulot ? Quand serai-je capable de retourner travailler ? Qu’en est-il de ma situation financière ? »

Certaines femmes continuent de travailler pendant leur traitement. Est-ce un choix judicieux ?
« Tout dépend du traitement suivi et du type d’emploi exercé. Le gros avantage vient du fait que votre vie conserve la structure qui vous sécurise et vous rassure. Vous devez, en outre, faire moins de sacrifices sur le plan financier. Mais la plupart des femmes ne sont pas en mesure de continuer à travailler, car leur corps a vraiment besoin de repos. Il ne faut surtout pas se forcer ! »

Conseils utiles

  • Vous présentez encore des symptômes physiques et vous ne vous sentez pas prête ? Attendez encore un peu. Mieux vaut rester un peu plus longtemps chez vous que de vous rendre compte après trois mois de travail que c’est un échec. Ne laissez personne vous imposer quoi que ce soit. Choisissez vous-même le moment où vous retournez travailler.
  • Concilier retour au travail et gestion du ménage n’est pas une sinécure. Veillez d’abord à ce que tout « roule » à la maison. Ne vous fixez donc pas d’objectifs irréalisables.
  • Restez en contact avec votre patron et vos collègues pendant votre congé maladie. Donnez-leur régulièrement des nouvelles – sans forcément entrer dans les détails. Le retour au travail n’en sera que plus facile.
  • La législation prévoit des mesures destinées à vous aider à reprendre le travail après une absence de longue durée. Vous pourriez peut-être travailler moins d’heures ou réaliser des tâches moins ardues. Renseignez-vous auprès d’un médecin-conseil ou de votre mutuelle.

Source : Vitaya

Faire un don

Les donations de particuliers vont vers le fonds Pink Ribbon. L’argent de ce fonds est géré par la Fondation Roi Baudoin.

Donner

Partagez votre histoire

Voulez-vous partager votre histoire sur notre site web Pink Ribbon ? C’est possible !

Écrivez avec nous

Devenez partenaire

Désirez-vous, en tant qu’entreprise, soutenir Pink-Ribbon? C’est possible!

Devenez partenaire