Art Artistic Background 1831234 1

Pink Monday - témoignage Mieke: Reprendre le travail après un cancer du sein

Après le cancer du sein Retour au travail Soin psychosociaux

Au moment où j'écris ces lignes, nous sommes à nouveau à "cette période de l'année". Il y a exactement deux ans, je suis allé chez mon médecin parce que j'avais senti une boule au niveau de l'aisselle. Cette date et les semaines ont suivi sont gravées dans ma mémoire et chaque année, je revis les émotions que cette période a suscitées. Le 1er septembre 2016, j'ai donc dû informer mon équipe de mon diagnostic. Mon mari Nicolas et moi avons notre propre entreprise, Revive. Nous réaménageons des chancres urbains en quartiers résidentiels verts et très durables. J'ai moi-même pris en charge les aspects marketing et RH - jusqu'à mon diagnostic.

20180924 Pink Monday Getuigenis Mieke Terug Aan De Slag Na Borstkanker

J'ai tout de suite été très ouverte et j'ai régulièrement envoyé des mails à l'équipe pour les tenir au courant de l'état de la situation. Pas seulement comment j'étais médicalement et physiquement, mais aussi comment je me sentais, mentalement. Nous sommes une bande soudée de jeunes loups avec beaucoup d'ambition. Je voulais montrer que quelque chose peut mal tourner dans la vie de tout le monde. Montrer ma vulnérabilité m'a rendue beaucoup plus résistante, résiliente. C’est le signal que j'essaie de donner au sein de notre organisation, aujourd’hui encore. Parce que l'ambition exige de la résilience.

Lors de mon retour progressif au travail l'an dernier, cette communication intensive et ouverte m'a permis de reprendre plus facilement, et à mon rythme. Parce que c'était une sacrée gifle de remarquer que même après le traitement, vous n'avez toujours aucun contrôle sur votre corps. Votre niveau d'énergie peut chuter soudainement, votre concentration est tout sauf optimale, sans parler des crises de larmes soudaines. C'est un soulagement d'être soi-même, d'obtenir de la compréhension et des mots réconfortants de la part de ses collègues.

Entre-temps, nous sommes 2 ans après le diagnostic, et je retravaille aussi depuis plus d'un an. Pendant mon traitement, j’avais envisagé de travailler beaucoup moins par la suite. Et en fait… je remarque maintenant que mon travail me procure beaucoup plus de plaisir et d'énergie qu'auparavant. J'ai pris la décision consciente de me concentrer entièrement sur les RH. Cela me donne enfin le temps de me concentrer sur le côté humain de l'organisation. Je peux maintenant vraiment m'occuper de mon équipe. Le contact avec chacun d'eux me donne un sentiment intense de vivre et d'avoir une certaine signification. Quelqu'un m'a dit récemment : "Vous êtes la mère poule de Revive". Elle ne pouvait pas me faire un plus beau compliment.

Il y a encore des semaines au cours lesquelles je remarque que mon corps me signale que je ne peux pas franchir mes (nouvelles) limites. Alors que j'étais frustrée au début, je l'accepte maintenant beaucoup plus facilement. C'est comme un rappel qu'on ne peut pas simplement courir à travers sa vie. Que tu n'as pas traversé la période du cancer pour rien.

La semaine précédant mon échographie et mammographie de contrôle, j'informe toute l'équipe qu'ils ne doivent pas le prendre personnellement si je suis un peu lunatique ou émotive. Et bien sûr - après mon mari et mes parents - ils sont aussi les premiers à entendre les résultats.

C'est de ce lien-là qu'il s'agit. Essayer de se comprendre et de se soutenir les uns les autres à travers tout ce que la vie vous offre. Et en cela, j'ai tellement de chance. Non seulement parce que je suis moi-même un employeur et que je peux déterminer mon propre rythme, mais surtout parce que je suis entourée au travail de gens qui ont un QI élevé, mais aussi un QE (quotient émotionnel) élevé.

Je voudrais dire à tous les employeurs et à tous les employés qu'en plus de la peur de la mort, chaque patient atteint d'un cancer a peur de ne plus compter aux yeux des autres. Que d’autres gens s’impliquent, se sentent concernés, ça a vraiment un impact positif sur le processus de guérison. Une communication ouverte sur la maladie et l'empathie sont donc essentielles ici.

Ah oui, et entre-temps, Charlotte a évolué, pour devenir directrice du marketing.

Mieke

Partagez votre histoire

Voulez-vous partager votre histoire sur notre site web Pink Ribbon ? C’est possible !

Écrivez avec nous

Faire un don

Les donations de particuliers vont vers le fonds Pink Ribbon. L’argent de ce fonds est géré par la Fondation Roi Baudoin.

Donner

Devenez partenaire

Désirez-vous, en tant qu’entreprise, soutenir Pink-Ribbon? C’est possible!

Devenez partenaire