Art Artistic Background 1831234 1

Connaissance avec Nathalie: "A 50 ans, le ciel m’est tombé sur la tête : J’ai accouché de mon cancer."

Prévention Dépistage Amitié

A 50 ans, le ciel m’est tombé sur la tête… moi qui pensais que ça n’arrivait qu’aux autres… » J’ai accouché de mon cancer. « Je m’en suis énormément voulue car je fais des contrôles depuis l’âge de 40 ans alors qu’il n’y a eu aucun antécédent dans ma famille.

20180919 Kennismaking Met Nathalie Op Mijn Vijftigste Is De Hemel Op Mijn Hoofd Gevallen Ik Kreeg Kanker

Je travaille, on ne voit pas le temps passer et plus de deux ans après mon dernier contrôle, la veille de mes 50 ans je sens par hasard une grosse boule dure comme un œuf dans mon sein droit. Incompréhension, j’ai 50 secondes de doute, de déni, non ce n’est pas possible, pas à moi. Qu’est-ce que j’ai fait de mal pour mériter ça ? J’ai déjà frôlé la mort il y a 14 ans en faisant une grosse hémorragie interne suite à une grossesse extra utérine, j’ai déjà donné. Prenez quelqu’un d’autre mais pas moi.

Faites-vous contrôler !

J’en parle maintenant à tout le monde aux femmes comme aux hommes ayant une épouse ou une compagne : est-ce que vous faites votre mammographie chaque année, palpez-vous les seins? etc,… Ce n’est pas un sujet tabou il faut en parler encore et encore.

Ma gynécologue m’a pourtant rassurée que vu l’agressivité de ce cancer même 6 mois avant on aurait rien vu car il était très profond, très agressif.

Je n’ai pas eu d’autres choix que de me battre car j’aime trop la vie, ma famille, mon mari, mes enfants, mes amis. J’ai eu énormément de soutien de mon entourage, J’ai continué à travailler 3 jours semaine malgré les 15 séances de chimiothérapie.

Je pense que se lever chaque jour pour aller travailler et avoir un but m’a aidé dans la maladie. Le soutien de mes collègues, m’encourageant chaque lundi quand je venais travailler et que j’avais passé vraiment 4 mauvais jours. Le temps est passé beaucoup plus vite et comme je suis coquette je redoublais d’effort pour qu’on ne voit pas trop que j’étais malade.

Grâce à ça je me suis fait aussi plaisir après chaque séances de chimio, mes séances shopping ont fait partie de ma thérapie, des séances de massages et de reikki, des petits voyages weekend en amoureux avec mon mari. A chaque étape, je voyais de plus en plus le bout du tunnel.

Il m’a fallu 8 mois en tout, 15 séances de chimiothérapie, opération et pour terminer la radiothérapie. C’est très long mais on s’en sort beaucoup plus forte. Je me sens invincible mais j’ai perdu mon insouciance mais pas ma joie de vivre.

Je suis très carpe diem et épicurienne. Je profite de chaque instant et j’essaye de ne pas reporter à demain ce que je peux faire le jour même car ayant frôlé la mort deux fois, la vie est bien trop précieuse.

Quand Pink Ribbon a fait appel à des rédactrices, je me suis dit que je pouvais mettre à profit ce que j‘ai vécu et donner un message positif et d’espoir. Si je peux soulager et réconforter ne fusse qu’une seule personne atteinte de ce crabe, j’en serai ravie. Me rendre utile, partager mes petits trucs pour me sentir mieux,…

Nathalie A

Faire un don

Les donations de particuliers vont vers le fonds Pink Ribbon. L’argent de ce fonds est géré par la Fondation Roi Baudoin.

Donner

Partagez votre histoire

Voulez-vous partager votre histoire sur notre site web Pink Ribbon ? C’est possible !

Écrivez avec nous

Devenez partenaire

Désirez-vous, en tant qu’entreprise, soutenir Pink-Ribbon? C’est possible!

Devenez partenaire