20181031 Pink Ribbon Werkt Samen Met Stichting Kankerregister Aan Een Gelijke Behandeling Van Borstkanker Voor Alle Vrouwen

Conseils de Christel pour les personnes atteintes d’un cancer du sein

Diagnostic Traitement Retour au travail Pink Monday

En 2009, Christel Van den Eynde (61) a été diagnostiquée avec un cancer du sein. Elle nous a déjà expliqué pourquoi elle a choisi de continuer à travailler pendant ses traitements. Découvrez ici ses conseils pour les femmes qui viennent de recevoir leur diagnostic.

Aux femmes qui luttent contre le cancer du sein, j’aimerais dire ce qui suit.

  1. Prenez toujours quelqu’un avec vous lors des consultations. Parfois on est tellement déboussolé par la situation et on n’arrive plus à retenir tout ce que le médecin nous dit. La deuxième personne écoute avec vous et peut prendre des notes. Ne soyez pas gêné d’être muni d’un stylo et du papier devant le médecin. Et préparez une liste à l’avance avec toutes vos questions, car une fois chez le médecin on oublie la moitié.
  2. Entourez-vous des personnes positives. Après être diagnostiqué on peut s’en passer des ondes négatives.
  3. Écoutez votre corps, reposez-vous, tenez compte de vous-même et défendez-vous. Je me souviens encore que j’étais à genoux devant ma machine à laver pour la remplir. Ça marche également !
  4. Quand la famille et les amis vous proposent de l’aide, acceptez-le ! Surmontez votre fierté. Laissez-les faire des courses pour vous et aider dans le ménage. Mais mettez-vous bien d’accord. Si vous voulez vous reposer l’avant- ou l’après-midi, faites le savoir.
  5. N’ayez pas honte des chutes de cheveux. Moi-même j’avais déjà été choisir une perruque avec ma fille avant mon traitement. J’avais aussi averti mon coiffeur. On s’est mis d’accord que dès moment où je commençais à perdre des mèches de cheveux, j’étais la bienvenue après les heures d’ouverture pour y mettre la tondeuse et me raser le crâne. J’ai eu le grand soutien de mon père qui m’a dit « prends un rendez-vous pour moi aussi » et on s’est fait raser le crâne côte à côte ce soir-là. Au jour d’aujourd’hui ça reste un souvenir précieux pour moi.
  6. Si vous voulez continuer à travailler et le type de travail vous le permet, arrangez-vous avec votre chef et éventuellement le responsable RH et demandez quelles sont les possibilités. Si vous le voulez vraiment, ça peut avoir un effet bénéfique. Pas tout le monde n’est du même avis mais dans mon cas ça a été un grand succès.
  7. Informez-vous dans l’hôpital de votre traitement s’il y a un programme « prévalidation ». Moi j’ai suivi ce programme à St. Augustinus. C’était bien évidemment il y a 10 ans mais depuis je suppose qu’il a d’autres activités qui ont été mis en place. Dans le temps le programme consistait de faire du vélo, le tapis de course et ramer, mais bien évidemment sur un niveau de base et adapté à ta situation/condition. Ceci pour éviter que votre condition se dégrade beaucoup. Ça aide énormément ! Ça faisait surtout du bien d’être entourée des personnes dans la même situation que moi. Et ces personnes se trouvent tous dans une phase différente du processus de guérison. De cette manière on apprend des autres ce qui suivra p.ex. des chutes de cheveux ou justement la repousse des cheveux. On apprend que la fatigue c’est normale, on reçoit des conseils des autres et on apprend des choses comme le fait d’avoir la bouche sèche lors de la chimio. Le chewing-gum est un bon moyen pour produire plus de salive et avoir un meilleur goût en bouche. On se sent compris et on rit aussi bien sûr ! On est tous dans le même bateau. Et ceux qui ne veulent pas participer à la conversation, ne sont pas obligés. Écouter et regarder seulement peut également faire beaucoup de bien!

Beaucoup d'amour,

Christel

0b76a13f 6117 426b 8d60 c189d5a99bd3

Faites un don

Les dons privés sont transférés dans le Fonds Pink Ribbon. Les recettes de ce Fonds sont gérées par la Fondation Roi Baudoin. Bénéficiez d'une réduction d'impôt de 60% en 2020.

Votre don

Partagez votre témoignage

Voulez-vous partager votre témoignage sur notre site web Pink Ribbon ? C’est possible !

Votre témoignage

Devenez partenaire

Vous souhaitez soutenir Pink Ribbon en tant qu'entreprise ? C'est possible !

Devenez partenaire