Header FF

Affirmations insuffisamment fondées sur le cancer du sein

Chiffres et faits

Une femme sur neuf sera touchée par le cancer du sein au cours de sa vie. On entend dire sur cette maladie beaucoup de choses, dont certaines sont fausses, surtout en ce qui concerne les facteurs augmentant ou limitant le risque. À certaines de ces questions nous ne sommes pas (encore) en mesure de donner une réponse concluante et nous attendons que la recherche progresse. Nous énumérons ici quelques idées reçues ou allégations non fondées sur le cancer du sein. De quoi remettre les pendules à l'heure…

1. Une faiblesse immunitaire prolongée peut indiquer la présence d'un cancer (du sein).

Pour le monde médical, le lien entre immunité (résistance de l'organisme) et cancer ne peut plus être ignoré. Les conférences, symposiums et revues scientifiques regorgent de communications sur l'immunité et le cancer. La réponse à cette question est donc très simple : oui, c'est possible. Quand à expliquer pourquoi, c'est une autre paire de manches.

Le développement d'un cancer du sein ne s'accompagne pas forcément d'une immunodépression. Le traitement du cancer du sein peut toutefois affaiblir la réponse immunitaire de l'organisme (surtout avec certaines formes de chimiothérapie). Mais il faudra mener des recherches supplémentaires pour pouvoir en dire plus sur ce lien, d'autant qu'il n'existe pas deux systèmes immunitaires semblables.

2. Les personnes qui souffrent de diabète ont un risque accru de cancer.

L'influence du diabète sur le risque de cancer du sein est un sujet épineux. "Classiquement" le diabète n'est pas considéré comme un facteur de risque. Mais c'est une maladie qui a un large éventail d'effets sur le métabolisme. On sait que le diabète peut entraîner l'obésité (diabète de type 2) qui joue un rôle dans le développement du cancer du sein. On ne s'étonnera donc pas que de nombreuses études mettent en avant un risque (légèrement) accru de cancer du sein. D'autres études, en revanche, ne le confirment pas.

3. Pour éviter le cancer du sein, il faut manger des "super-aliments".

Les super-aliments ou superfood concernent souvent les fruits et les légumes. Les baies de goja, les fèves de cacao, les graines de chanvre, l'herbe de blé, mais aussi les fruits rouges, le raisin rouge, l'ail, les poissons gras (acides gras oméga-3), l'huile d'olive, certains fruits secs et le chocolat noir seraient bons pour la santé en raison de leur haute teneur en vitamines, minéraux et antioxydants. Cela dit, les bienfaits des super aliments sur la santé sont en général insuffisamment étayés scientifiquement. D'autres recherches seraient nécessaires pour prouver d'éventuels effets sur le cancer du sein.

4. Fumer donne le cancer du sein.

Aucun lien clair et net n'a pu être prouvé entre le tabagisme et le cancer du sein, comme c'est le cas pour le cancer du poumon ou le cancer de la bouche et de la gorge. Certaines études montrent toutefois un risque légèrement accru. Il semble difficile de prouver l'effet pur du tabagisme sur le cancer du sein, mais ce n'est pas une raison pour ne pas arrêter de fumer...

5. Les personnes hypersensibles émotionnellement ont plus de risque d'avoir un cancer du sein.

Les personnes hypersensibles sont plus stimulées que la moyenne. Elles sont plus sensibles aux émotions, à la douleur, au plaisir et à d'autres stimuli physiques et mentaux. Mais il n'existe à ce jour aucune preuve scientifique qu'elles courent un risque plus élevé de développer un cancer du sein.

6. Le stress peut donner un cancer du sein.

De nombreuses recherches ont été – et sont encore – menées sur un éventuel lien entre le stress et le développement d'un cancer (du sein ou autre). Jusqu'à présent, aucun lien n'a pu être démontré.

7. Prendre des suppléments en vitamines peut aider à prévenir le cancer du sein.

Il n'existe pas suffisamment de preuves pour recommander la prise de compléments alimentaires ou de vitamines pour réduire le risque de cancer.

Merci au Professeur Fabienne Liebens pour sa collaboration à cet article.

Lisez aussi : Ce qu'il faut savoir sur le cancer du sein Lisez aussi : Les idées reçues et fake news sur le cancer du sein

Faites un don

Les dons privés sont transférés dans le Fonds Pink Ribbon. Les recettes de ce Fonds sont gérées par la Fondation Roi Baudoin.

Votre don

Partagez votre témoignage

Voulez-vous partager votre témoignage sur notre site web Pink Ribbon ? C’est possible !

Votre témoignage

Devenez partenaire

Vous souhaitez soutenir Pink Ribbon en tant qu'entreprise ? C'est possible !

Devenez partenaire